Equipe opérationnelle

Kalina RASKIN, Directrice Générale
Ingénieur physico-chimiste diplômée de l’ESPCI-Paristech et Docteur en neurosciences de l’UPMC, Kalina a d’abord promu le biomimétisme pour l’innovation responsable au sein de l’agence Paris Région Entreprises, où elle a développé des outils d’aide à l’éco-conception par le biomimétisme. Elle contribue au développement de l’association Ceebios depuis 2013 et en a pris la direction générale début 2017. Elle est également conseillère éditoriale « biomimétisme » pour la revue Techniques de l’Ingénieur et suit les travaux de normalisation ISO sur le biomimétisme. Elle a participé au groupe d’experts « Nature-based solutions » à la Commission Européenne. Son ambition est de positionner la France en pionnier du développement du biomimétisme comme outil de la transition écologique, réconciliant biodiversité, innovation et économie. crédit photo: Jérôme Prévost
Laura MAGRO, Directrice adjointe en charge du développement scientifique
Ingénieure-docteure diplômée de l’ESPCI Paris et de l’UPMC, Laura cultive une approche scientifique pluridisciplinaire orientée vers les enjeux sociétaux. Au travers d’une spécialisation en microfluidique, elle s’épanouit sur des projets à l’interface physique-chimie-biologie lors d’expériences académiques et industrielles. Ses travaux de thèse, récompensés par une bourse d’excellence L’Oréal-UNESCO, ont porté sur la mise au point de dispositifs de diagnostic médical à bas coût, adaptés au contexte guinéen. Cette expertise dans l’innovation frugale comme vecteur de solidarité l’a conduite à s’intéresser aux opportunités offertes par le biomimétisme pour répondre aux défis environnementaux actuels.

Luce-Marie PETIT, chargée de mission Matériaux

Ingénieur diplômée de l’Institut des Sciences du Vivant et de l’Environnement de Paris (AgroParisTech), Luce-Marie a complété sa formation pluridisciplinaire par un master de mécanique appliquée aux système vivants à l’Ecole Polytechnique. Convaincue du potentiel du biomimétisme pour concevoir des systèmes performants et durables, elle a choisi de découvrir pendant une année de césure la mise en œuvre du biomimétisme en Allemagne, pays à la pointe en Europe dans cette approche à travers son réseau BIOKON qui réunit de façon efficace universités, laboratoires et entreprises. Elle a ainsi participé à des travaux de recherche fondamentale à Dresde et de recherche appliquée au KIT de Karlsruhe. Son stage de fin d’études lui a permis de travailler au sein de l’équipe « Biomimetics and Fluid-Structure Interactions » de l’ESPCI sur un projet de récupération de l’énergie des vagues par des tiges flexibles bioinspirées. Souhaitant contribuer au développement du biomimétisme en France et faire bénéficier des projets français de son expérience au sein du réseau allemand de recherche bioinspirée, elle a rejoint tout naturellement l’équipe du CEEBIOS qui contribue au développement de cette approche en France.

 Estelle CRUZ, chargée de mission Habitat.

Jeune Architecte diplômée d’Etat et élève ingénieur (en cours de validation d’acquis), Estelle a suivit le double cursus architecte-ingénieur de l’ENSAL et Ecole Centrale de Lyon. Passionnée par le biomimétisme et curieuse de comprendre d’autres cultures, elle a entrepris durant un an un “tour du monde du biomimétisme”. En effectuant 4 périodes de recherche de 3 mois chacune auprès d’experts internationaux, elle s’est formée à la pratique et recherche fondamentale du biomimétisme en architecture. Cette année d’étude a donc contribué à réaliser un état de l’art de cette approche en collaborant avec Mick Pearce au Zimbabwe, Satoshi Sakai à l’Université de Kyoto, Maibritt Pedersen Zari à l’Université Victoria puis Lidia Badarnah au MIT. www.biomimicry-worldtour.com. Son travail porte sur la définition et la mise en oeuvre d’un habitat bio-inspiré, en particulier pour la conception d’enveloppes multifonctionnelles – thèse en cours (2017-2020) co-encadrée par le laboratoire MECADEV du Museum national d’Histoire naturelle de Paris.

Chloé LEQUETTE, chargée de mission ville biomimétique

Suite à un post-master sur les liens entre design, engagement et biomimétisme, Chloé Lequette s’investit depuis plusieurs années dans cette démarche sur des aspects touchant au design, à la communication, à l’illustration et à la coordination dans des structures privées, associatives et publiques. Co-fondatrice du collectif de design bio-inspiré Enzyme&Co, elle travaille aussi pour le programme de reforestation « Arbres Sauveurs » de l’association Biomimicry Europa, et depuis mars 2018 elle a rejoint l’équipe du Ceebios.
C’est avant tout son rapport éthique vis-à-vis la biodiversité dans son ensemble qui alimente sa vision du biomimétisme.


Anneline LETARD, chargée de mission Design
Diplômée de l’Ecole des Beaux-Arts du Mans, Anneline Letard obtient son Master en design d’espace de la cité en 2015 avec les félicitations du jury pour son projet pluridisciplinaire, un concept car qui s’inspire des éléments naturels. Passionnée de créations écologiques et bio-inspirées c’est tout naturellement qu’elle se spécialise durant et à l’issue de ses études dans la conception de projets biomimétiques pluridisciplinaires. Elle est depuis 2016 en charge des missions de design et d’architecture au sein du Ceebios. Son travail porte sur l’intégration du biomimétisme dans les processus de conception – thèse en cours (2017-2020) co-encadrée par le Laboratoire de conception produits et Innovation des Arts et Métiers ParisTech.

Hugo BACHELLIER, chargé de mission Formation et animateur interregional

Ingénieur diplômé de l’Université de Technologie de Compiègne (UTC) en Génie des Systèmes Urbains, Hugo est spécialisé en Management de Projets Innovants. Passionné par le biomimétisme et son potentiel d’applications en ingénierie, il commence en 2016 par créer l’association étudiante Mycélium au sein de l’UTC pour diffuser cette approche. Durant une première collaboration de 6 mois, puis lors d’un stage de fin d’étude au CEEBIOS, Hugo a initié l’introduction de cette démarche innovante au sein de l’enseignement supérieur. Convaincu des opportunités du biomimétisme vers une transition souhaitable, il a rejoint l’équipe du CEEBIOS pour continuer à accompagner la structuration d’une offre de formation cohérente sur le territoire français.

 

 

Conseil d’administration

À propos d’Antonio Molina Nolin, Président du Ceebios

Antonio Molina Nolin est président de Matikem, en tant que représentant du Groupe Mäder (peintures industrielles et composites) dont il est le fondateur et président du conseil de surveillance. Pôle de compétitivité labellisé par l’Etat en 2005 et centré sur les thématiques matériaux, chimie, chimie verte, Matikem accompagne les projets de recherche & développement jusqu’à la mise sur le marché de produits ou services innovants.
Avec une offre de services dédiée à l’innovation et au développement, Matikem contribue à soutenir la montée en compétences et en compétitivité des entreprises, des laboratoires de recherche académiques et des organismes publics de formation. Nouvelles propriétés et fonctions des matériaux, produits éco-conçus, chimie du végétal, procédés performants et avancés… sont autant de défis technologiques traités par Matikem, à la croisée des enjeux des filières Chimie et matériaux – Matériaux biosourcés, et des problématiques des marchés économiques Arts de la table– Emballage/packaging – Industrie graphique – Plasturgie – Agroalimentaire – Transport – Bâtiment – Médical.

 

Conseil scientifique

Membres français

Membres internationaux